Bien plus que de simples bâtiments en pierre, ce sont les témoins vivants de notre histoire spirituelle, et parfois d'excellents endroits pour se cacher quand il pleut ! Découvrez les églises, monastères, cloîtres et édifices religieux des environs de Bogny sur Meuse

Trouver une idée de sortie ou une visite dans une autre ville :

43 Églises et Sites Religieux Autour de Bogny sur Meuse

Explorez les églises et couvents autour de Bogny sur Meuse. Découvrez l'architecture spirituel qui a façonnée notre patrimoine.

43 Églises et Sites Religieux Autour de Bogny sur Meuse
Nouveautés : 43 Églises et Sites Religieux Autour de Bogny sur MeuseNouveaux
Meilleurs Avis : 43 Églises et Sites Religieux Autour de Bogny sur MeuseNotes
Nos chouchous : 43 Églises et Sites Religieux Autour de Bogny sur MeuseNos Chouchous
Église Saint Léger

Église Saint Léger

N'hésitez pas à venir découvrir le patrimoine baraquin très riche! Dominant le Vieux Monthermé, l'église fortifiée de Monthermé a été construite au XIe siècle et restaurée au XVe. Elle possède plusieurs intérêts remarquables notamment les fonds baptismaux (provenant probablement de l'abbaye de Laval-Dieu), la chaire, le portail de style mosan et de nombreuses et superbes fresques murales datant du XVIIe. Les boiseries du choeur récemment rénovées ont retrouvé leurs couleurs d'origine. Elles mettent en valeur le bel autel en marbre du XIXe dans lequel l'imposant lutrin (aigle) a retrouvé sa place.

Abbaye Saint Remy de Laval Dieu

Abbaye Saint Remy de Laval Dieu

N'hésitez pas à venir découvrir le patrimoine baraquin très riche! Nichée dans la verdure en bordure de Semoy, l'abbaye de Laval-Dieu a été construite au XIIe siècle, puis restaurée à plusieurs reprises suite à des incendies. Les chanoines géraient les biens de l'abbaye et les faisaient prospérer, notamment grâce aux pêcheries de saumon, aux moulins, aux ardoisières ainsi qu'aux terres et bois qui étaient exploités jusqu'à la Révolution française. Nicolas OUDET et Remacle LISSOIR, les deux derniers pères-abbés, ont embellis l'intérieur que l'on peut toujours admirer en particulier le vitrail du choeur, la fresque rénovée en 1999, les stalles et les magnifiques lambris du XVIIIe. Une apothicairerie  est également ouverte à la visite ainsi que les jardins.

Collégiale St Vivent

Collégiale St Vivent

Ce monument est une des plus anciennes églises de la Vallée de la Meuse ; s'il a gardé de sa fondation carolingienne son plan en croix de basilique romane, il est maintenant très composite : du chevet pré - roman à la façade du XVIIIe siècle. (On notera un changement d'axe de 3 degrés entre le choeur et le transept d'une part, et la nef d'autre part).

ANCHAMPS

ANCHAMPS

Charmant petit village non loin de la commune de Revin où les collines de la forêt d'Ardenne vous entourent et où tout semble vous inviter au repos et au dépaysement. Traverser Anchamps, c'est comme traverser un havre de paix où l'envie de tout oublier vous submerge. A VOIR :La petite église du village datant du XVIIIe siècle en pierre de pays vous séduira. Plus de renseignements :Office de tourisme Val d'ArdennePlace du Château08320 VIREUX-WALLERANDTél. 03 24 42 92 42 Fax 03 88 64 42 38 www. Valdardennetourisme. Cominfo@valdardenne. Com

Eglise d'Anchamps

Eglise d'Anchamps

L'église Saint-Pierre est implantée dans la partie Est du village d'Anchamps. Elle présente un plan allongé. La nef et le choeur forment un vaisseau unique qui se termine par une abside à trois pans. Le clocher de plan carré est implanté au faîtage de la nef du côté occidental. Les murs sont élevés en moellon de schiste mais les encadrements des baies du choeur et le portail sont en pierre de taille bleue de Givet. La nef de l'église Saint-Pierre a probablement été édifiée au XVIIe siècle, mais son portail a été reconstruit en 1766 (date inscrite à la clé de l'arc) certainement en même temps que l'on reconstruisait le choeur. Sans que l'on sache quelle partie fut concernée, l'église a été restaurée en 1825. Édifice uniquement visible de l'extérieur.

Église Saint Anne

Église Saint Anne

Historique : La reconstruction de l'église Sainte-Anne, à proximité de l'ancienne église, débuta en 1850 (la date de 1851 est inscrite sur l'imposte du portail occidental) suivant les plans de l'architecte Labarre dressés le 31 mars 1850. L'ancienne égliseétait secours de l'église de Nouzon dépendant elle-même de la paroisse de Braux ; elle avait été construite aux frais des habitants en 1626 avec l'accord de l'archevêque de Reims Gabriel de Sainte-Marie. Description : L'église Sainte-Anne est implantée au centre du village et son choeur est dirigé vers le sud. Elle présente un plan allongé. La nef à trois vaisseaux de cinq travées est précédée par un massif occidental composé du clocher encadré par la chapelledes fonts et l'escalier en vis, à gauche, et la chapelle du confessionnal, à droite. Le choeur se compose d'une longue travée droite et d'une abside hémicirculaire ; la travée droite est encadrée par la sacristie, à gauche, et une chapelle, à l'opposé. L'édifice est bâti en moellon de schiste des carrières de Braux et de Joigny (les collatéraux sont en grande partie enduits) mais les chaînes, les baies et les corniches sont en pierre de taille de Dom-le-Mesnil. Le sol de la nef est couvert de larges dalles des carrières de Saint-Laurent et celui du choeur d'un damier de carreaux de marbre noir et brun veiné. Les faces intérieures des murs sont enduites. Les murs sont percés de baies en plein-cintre. La façade occidentale à élévation ordonnancée présente un portail en plein-cintre au fond d'un court porche ; il est encadré, sur les faces latérales, par deux baies en plein-cintre, et est surmonté par un oculus. Le vaisseau central de la nef est couvert d'une fausse-voûte en plein-cintre supportée par des grandes arcades en plein-cintre à piliers carrés ; les collatéraux sont plafonnés, la travée droite du choeur est voûtée en plein-cintre et l'abside par un cul-de-four. La couverture de l'édifice est en ardoise. La nef et la travée droite du choeur sont couverts par un toit à longs pans (terminé par des croupes sur les collatéraux), l'abside par une croupe ronde et le clocher par un lanternon à toit à l'impériale.

Église Saint Antoine de Padoue

Église Saint Antoine de Padoue

Historique : En 1868, le curé Justin-Joseph Wimet arriva dans la paroisse et trouva une église délabrée. Il se mit à la recherche de fonds pour la reconstruire mais le projet fut un peu entravé par la guerre de 1870. Les travaux débutèrent finalement en 1874 et se terminèrent en 1876 sous la conduite de l'architecte sedanais Jean-Baptiste Couty. Elle fut bénie le 15 mai 1877 par Mgr Langénieux, archevêque de Reims. Description : L'église Saint-Antoine est implantée au centre du village et est occidentée. Elle présente un plan en croix latine. La nef à trois vaisseaux de deux travées est précédée par le clocher encadré par la cage de l'escalier en vis, à gauche, et un débarras, à droite. Des chapelles orientées en absidioles s'ouvrent sur les murs du transept saillant et également sur la travée droite du choeur ; ce dernier se termine par une abside hémicirculaire. Les chapelles sont encadrées par deux sacristies dont celle de gauche comporte une cave et un grenier. Les murs sont élevés en moellon enduit mais les chaînes d'angle, les baies et le portail sont bâtis en pierre de taille de Dom-le-Mesnil. Le sol est couvert de carreaux de céramique à motifs géométriques et les faces intérieures des murs sont enduites (celles des collatéraux sont recouvertes d'ex-voto). Les murs des collatéraux sont percés de baies en lancette, ceux des murs-pignons des bras du transept d'une grande rose en plein-cintre et l'abside de hautes baies en lancette ; le vaisseau central de la nef comporte des arcades basses en plein-cintre supportées par des colonnes à chapiteau et sont surmontées d'oculus quadrilobés. Le clocher présente un portail à linteau droit (que l'on retrouve en plus réduit aux collatéraux) sous une voussure ; il est surmonté par une baie géminée sous une rose qui éclaire la tribune d'orgue. La nef, le transept et la travée droite du choeur sont voûtés d'arêtes et l'abside est voûtée d'ogives. La couverture de l'édifice est en ardoise. Le vaisseau central de la nef et le transept sont couverts d'un toit à longs pans à pignons découverts, la travée droite du choeur et les sacristies d'un toit à longs pans, les collatéraux d'un toit en appentis, l'abside et les absidioles par une croupe polygonale et le clocher par un flèche polygonale. Horaires de semaine Tous les dimanches : 10h30 : MESSE (avec masques, distanciation et gestes barrières)15h30 : Office en l'honneur de Saint-Antoine avec vénération de la reliqueTous les samedis : 10h00 : MESSE dans l'église et plus dans la maison de retraite (avec masques distanciation et gestes barrières) Sanctuaire ouvert chaque jour de 9h à 18h en été et 9h à 17h en hiver. Magasin d'objets religieux ouvert chaque jour de 14h à 18h en été et 14h à 17h en hiver.

Mont Cornu l'Ardenne remonte le temps

Mont Cornu l'Ardenne remonte le temps

Des églises fortifiées de Thiérache aux remparts de Rocroi, du plus vaste château fort d'Europe à Sedan à l'abbatiale de Mouzon, les Ardennes, terre de passage chargée d'histoire disposent d'un patrimoine historique et architectural remarquable et diversifié. Montcornet, petit village des Vallées et Plateau d'Ardenne, a décidé de remonter le temps. Au coeur d'un parc composé d'étangs, de falaises de schiste, de chemin de randonnées et de forêt se dresse le château médiéval de Montcornet. Les anciens viviers du château, la chapelle Jeanne de Montcornet (1303), les ruines d'un ancien moulin et le vieux pont emprunté par les villageois pour l'office dominical en font un lieu chargé d'histoire.   Au pied du site, l'association «Montcornet Remonte Le Temps» oeuvre, depuis plusieurs années et avec l'aide d'un archéologue, à la construction de cinq villages d'époques différentes : gauloise, gallo-romaine, mérovingienne, carolingienne et médiévale. Les visiteurs découvriront, de façon vivante et interactive, la vie quotidienne des peuples ayant vécu dans le nord-est de la France, des Gaulois jusqu'à la fin du moyen-Âge. Des artisans d'art et des troupes de reconstitution historique locaux animeront le site, transmettant les gestes et les techniques passés d'une part, et faisant partager les coutumes et la vie d'antan d'autre part.

La Chapelle Saint Anne

La Chapelle Saint Anne

On voit son autel pimpant, toujours bien entretenu. Sur le cintre surmontant la porte existait une inscription avec la vocable "Sainte-Anne" suivie de : "Anne Catherine Darche, fille de Guillaume Darche et de Marie Barbe Baudet". "Sa passion a été pour elle pendant le cours de sa vie".Anciennement, les jeunes filles lui disaient: "Bonne Sainte Anne dol vau?"; "C'est s't'in galant qui m'faut".Visite libre

La Chapelle Saint Eloi

La Chapelle Saint Eloi

La chapelle fut bâtie en deux temps: d'abord le fond actuel et les deux salles sur les côtés, puis en récupérant la charpente d'une usine démontée de la Petite Commune, on construisit la partie principale où se déroulent les messes aujourd'hui. La famille Faure en fit donation au diocèse pour le "franc symbolique".Visite libre.

Eglise des Dominicains

Eglise des Dominicains

La toiture et le clocher furent détruits lors de l'incendie qui dévasta presque entièrement l'ensemble du couvent, dans la nuit du 10 mai 1886. Les oeuvres d'art qui garnissaient l'intérieur sont heureusement restées intactes. Au cours de la restauration, le clocher qui surmontait la façade, fut remplacé par un campanile, à hauteur du choeur, à droite du bâtiment. L'un des plus célèbres moines fut le revinois Charles René Billuard dont nous trouvons la statue à l'intérieur de l'église. L'église a été classée à l'ISMH (Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques) le 18 octobre 1926. A l'intérieur, la chaire à prêcher a été classée le 30 septembre 1911 et les deux confessionnaux de chêne sculpté l'ont été le 31 juillet 1970.

Visite guidée : L'église Saint-Remi

Visite guidée : L'église Saint-Remi

Construite au XIXème siècle seulement, l'église Saint-Remi s'inscrit dans une longue histoire remontant à la fondation même de Charleville. Remplaçant le prieuré de la Milice Chrétienne, elle témoigne de la longue et complexe histoire religieuse de Charleville. Pour plus d'informations sur l'Office de Tourisme, cliquez ici

Chapelle Saint-Roch

Chapelle Saint-Roch

C'est au bout de la place du Bâty que vous verrez la Chapelle St Roch. A noter : La légende de la chapelle St Roch Alors qu'une épidémie de peste dévastait la ville, le magistrat de l'époque implora St Roch et fit le serment d'ériger une chapelle en son honneur si celle-ci cessait. Le miracle eut lieu et c'est donc en 1662 que fut construite cette chapelle. Outre la légende plus que connue de St Roch et son chien, une légende fumacienne raconte que les jeunes filles en âge de se marier allaient embrasser le clou fixé à sa porte en pensant à l'être aimé.Si le mariage n'était pas célébré dans l'année, il avait lieu 7 ans après (durée à l'époque du service militaire) . Chapelle visible uniquement de l'extérieur.

Musée de Warcq et la Tour de l'eau

Musée de Warcq et la Tour de l'eau

Le Musée des Armuriers, de la ferronnerie et du conservatoire de la vie d'autrefois, 44 rue des Ferronniers, présente la ferronnerie locale au siècle dernier, la vie domestique, l'école, les souvenirs émouvants des 3 guerres et ceux de la vie religieuse du village (statues, tableaux, objets de culte).La Tour de l'Eau (Fortification du X-X siècle), rue du rivage était à l'origine une tour de garde (11e siècle) en bordure de Meuse réhabilitée en ""boutique"" de serrurerie, jouxtant la pièce d'habitation. Ouverture sur Rendez-vous. Visite de l'église possible sur demande.

Chapelle Notre-Dame de Divers-monts

Chapelle Notre-Dame de Divers-monts

En 1610, des moines obéissant aux préceptes de Saint-Jérôme construisirent un couvent à proximité.Les deux édifices furent vendus comme bien nationaux à la révolution française et acquis par une aubergiste de Fumay, un certain Joseph Ridoz, qui, vers 1795, détruisit les bâtiments pour en revendre les pierres. La chapelle fut reconstruite en 1802. En 1827, l'archevêque de Reims y autorisa la célébration de la messe. En août 1914, l'édifice fut partiellement détruit par un obus allemand. Après la guerre, en 1919, l'abbé Péchenard lança alors une souscription pour sa réfection. Celle-ci fut réalisée entre 1919 et 1923 d'après les plans de M. Bigot, architecte local. C'est en suivant une longue allée de tilleuls, plantés en 1738, que l'on arrive à la chapelle Notre-Dame de Divers Monts. Tradition :Chaque année, la statue de la vierge est conduite à l'église paroissiale au cours de la procession du lundi de la Pentecôte où elle demeure jusqu'à l'Assomption (15 août).A l'origine, la vierge était portée par des ardoisiers. La procession est associée à une légende...La légende : ... Un jour, alors qu'on l'avait oubliée dans l'église de Fumay, la vierge fut prise d'une grande tristesse. La nuit venue, envahie par la nostalgie du couvent, elle descendit de son piédestal bien décidée à regagner seule la chapelle. Elle fit le chemin à pied, sous la pluie, mouillée et souillée par la boue. Elle décida alors de se laver dans le petit ruisseau qui coule au pied des rochers de Divers-Monts afin de rentrer resplendissante dans son sanctuaire. Depuis cette époque, l'eau du ruisseau est réputée miraculeuse et aurait la propriété de guérir maintes maladies.

Chapelle Sainte-Barbe

Chapelle Sainte-Barbe

La Chapelle a été érigée sur l'ancienne Fosse des Trépassés, l'une des ardoisières les plus importantes de la ville au XVIIIe siècle. A remarquer sur la toiture en ardoise, se dessine une croix. Face à cette chapelle, vous découvrirez ce que l'on appelle un verdeau, c'est-à-dire un amoncellement de débris ardoisiers inexploitables, qui forme comme un genre de terril. Mais attention... Ne les appelez pas des terrils. Dans le jargon des ardoisiers, ces collines artificielles faites par accumulation de déchets d'ardoises sont bien des verdeaux. A noter : La Chapelle se situe rue Sainte-Barbe, face à la rue des jardiniers.

Eglise Saint-Georges

Eglise Saint-Georges

Que l'on se sent minuscule devant cette église Saint-Georges...Dimensions : 62 m de long, 20 m de large et 70 m de haut. Construite de 1872 à 1876 à l'emplacement de l'ancienne église qui existait déjà en 1439, elle compte 1200 places. L'édifice est entièrement bâti en pierre de taille calcaire de Dom-le-Mesnil et la flèche polygonale du clocher, cantonnée de 4 clochetons, est en pierre de Jaumont. A noter : L'église n'est ouverte au public que durant les offices religieux.

FUMAY, Ville Fleurie

FUMAY, Ville Fleurie "2 Fleurs"

Fumay est une commune qui compte 3151 habitants, que l'on nomme les "Fumaciens". La commune est bercée par la Meuse et entourée de verdure. Fumay a été marquée par l'ardoise, on y a longtemps extrait celle-ci. A voir: Le musée de l'Ardoise Michel Paradon. L'église Saint Georges, XIXème siècle. Le Couvent des Carmélites, fondé en 1630 par la Princesse de Chimay. La Chapelle Saint Roch. La Chapelle Sainte Barbe. La Chapelle Notre Dame de Divers Monts. La Fresque des Scailleteux (Georges Favaudon), inaugurée en 1988, elle est un hommage aux mineurs du bassin de Fumay. Sites de plein air : la roche de l'Uf, le site de Sainte Anne 2, Bourrache Malcotte, ardoisière du Moulin Sainte Anne. Voie Verte Trans-Ardennes, lieu de promenade à pied, en vélo, en rollers ou même à cheval. Hébergements https://www. Valdardennetourisme. Com/mon-sejour/hebergements/ Restauration https://www. Valdardennetourisme. Com/mon-sejour/restaurants/ Plus de renseignements: Val d'Ardenne TourismePlace du Château08320 VIREUX WALLERANDTel : 03 24 42 92 42 www. Valdardennetourisme. Com info@valdardenne. Com

Musée de l'Ardoise Michel Paradon

Musée de l'Ardoise Michel Paradon

Dans l'ancien couvent des Carmélites complètement réhabilité, le quotidien des ardoisiers se révèle. Le café avalé sur la table de la cuisine, à côté du fourneau. Le bleu de travail enfilé et le vélo enfourché. L'arrivée à la mine, le salue à la sainte Barbe. Puis foncer sous terre ou rester à la surface pour fendre, craboter, débiter. La paie récupérée au comptoir du café, véritable lieu de vie dans la cité. « La légende dit qu'il y avait autant de cafés que de trous d'ardoisières ». Un lieu à découvrir du samedi 20 avril au dimanche 22 septembre 2024 de 13h à 17h, 7 jours sur 7. ENTRÉE GRATUITE. (A partir du 23 septembre 2024 : Horaires à déterminer). Pour les groupes, visites possibles en dehors de ces horaires. SUR RÉSERVATION. 03 24 41 10 34

19/43
Plus de 43 glises et Sites Religieux Autour de Bogny sur Meuse !

En rapport avec Eglise à Bogny sur Meuse :

Itinéraires et Balades à Vélo autour de Bogny sur Meuse Bogny sur Meuse

Itinéraires et Balades à Vélo autour de Bogny sur Meuse

Découvrez des itinéraires à faire en vélo et les parcours plus sauvages de VTT avec nos cartes de localisation autour de Bogny sur Meuse.

Sentiers de Randonnée à Proximité de Bogny sur Meuse Bogny sur Meuse

Sentiers de Randonnée à Proximité de Bogny sur Meuse

Carte des itinéraires de randonnées autour de Bogny sur Meuse. Les nombreux sentiers de rando des environs offrent des paysages variés et surprenants.

Châteaux, Ruines et Donjons à Visiter autour de Bogny sur Meuse Bogny sur Meuse

Châteaux, Ruines et Donjons à Visiter autour de Bogny sur Meuse

La liste des châteaux, donjons et forteresses remarquables ou à visiter autour de Bogny sur Meuse. Mais également les ruines et les vestiges à découvrir.

glises et Sites Religieux Autour de Bogny sur Meuse :

186 glises et Sites Religieux Autour de Saint Zacharie174 glises et Sites Religieux Autour de Plan d'Aups Sainte Baume
168 glises et Sites Religieux Autour de Cheval Blanc167 glises et Sites Religieux Autour de Caumont sur Durance
166 glises et Sites Religieux Autour de Cavaillon165 glises et Sites Religieux Autour de Avignon
157 glises et Sites Religieux Autour de Morières lès Avignon152 glises et Sites Religieux Autour de Pertuis
152 glises et Sites Religieux Autour de Puget151 glises et Sites Religieux Autour de Grillon
148 glises et Sites Religieux Autour de Lauris

Nous signaler une erreur sur cette page

Cookies

Cliquez ici pour modifier votre décision en matière de cookies.

Condition d'utilisation

Mentions légales

Vous avez aimé cette sortie ou cette visite ? Alors partagez-la avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Facebook Twitter WhatsApp email